Un autre petit pas pour l’homme, un autre grand pas pour l’humanité. Des astronautes de la NASA ont fait pousser des plantes dans l’espace grâce à la technologie LED.

 

En regardant Matt Damon manger des pommes de terre sur Mars, on aurait pu penser : « C’est de la pure science fiction ! »

 

En fait… pas vraiment.

 

Bien que l’intrigue de « Seul sur Mars » se déroule en 2035 (et qui sait ce dont nous serons capables dans 20 ans), on a déjà réussi a cultiver des plantes en-dehors de notre planète.

 

Et la technologie LED a joué un rôle fondamental dans la réalisation de cet aboutissement historique.

 

En implémentant la technologie LED, la NASA pourrait pourvoir la station spatiale internationale en éclairages sophistiqués pour cultiver des plantes.

 

En janvier cette année, l’astronaute Scott Kelly a annoncé via Twitter qu’une magnifique Zinnia avait fleuri dans l’espace.

 

Cependant, il ne s’agissait pas de la première tentative pour donner la vie ailleurs que sur Terre.

 

En août dernier, des astronautes de la station spatiale internationale ont, pour la première fois, dégusté des légumes cultivés dans l’espace, au travers du projet du nom, très à propos, de « veggie ».

 

Les astronautes ont collé des graines sur le fond de « veggie », le récipient pour les plantes. De cette façon, il était possible d’orienter la pousse des plantes. Autrement, elles auraient poussé dans différentes directions, à cause de l’absence de gravité.

 

Au-dessus du récipient, de la lumière LED était allumée en permanence, pour donner aux légumes l’énergie nécessaire pour qu’ils poussent.

 

En termes techniques, la technologie LED offre la possibilité de régler le spectre de la lumière sur les longueurs d’ondes rouges et bleues, ce qui stimule la pousse des plantes. Seule la technologie LED permet de faire cela.

 

Nous avons « seulement » cultivé des plantes sur la station spatiale internationale et pas sur Mars, c’est vrai, mais nous avons encore 20 ans devant nous, selon le film.