L’incandescence pourrait renaître, grâce aux chercheurs du MIT. Des études ont permis de découvrir qu’une amélioration de cette technologie pourrait la rendre encore plus efficace que les LED.

 

«Le retour de l’incandescence » : ça pourrait être le titre du dernier film d’action en date. En réalité, il s’agit du résultat d’études conduites au sein du Massachusetts Institute of Technology (MIT), qui peut s’avérer être un apport très intéressant au paysage de l’éclairage.

 

Les questions environnementales nous ont poussés à adopter des solutions d’éclairage écologiques, et mettre de côté les lampes à incandescence. L’Union Européenne a restreint la vente de ces lampes traditionnelles, favorisant une intervention radicale pour remplacer nos anciennes lampes par des solutions économiques en énergie, permettant de protéger la planète.

 

Puisque le coût des LED a considérablement diminué, tandis que la technologie s’est améliorée, le remplacement des lampes a incandescence est devenu plus évident.

 

Néanmoins,  les chercheurs du MIT ont récemment conduit une expérience, qui propose une alternative aux LED, qui reste actuellement la seule solution valide et fiable.

 

Le MIT a découvert qu’en entourant le filament d’une lampe à incandescence d’une structure cristalline spéciale, il est possible de récupérer l’énergie qui aurait été perdue en temps normal. Les lampes à incandescence ne convertissaient que 5% de l’énergie consommée en lumière, perdant les 95% restants.

 

Avec cette nouvelle découverte, la science a montré qu’une partie de l’énergie pouvait être récupérée. Lorsqu’elle a été appliquée sur le prototype du MIT, la molécule améliore son efficacité énergétique de 2% à 6%. En suivant les attentes des chercheurs, cette nouvelle lampe pourrait théoriquement atteindre un niveau d’efficacité de 40%, soit plus de trois fois plus que les LED.

 

Si les prédictions sur son efficacité sont correctes, cette nouvelle ampoule pourrait permettre d’économiser encore plus d’énergie. Ce qui signifie des économies sur votre facture d’électricité. De plus,  elle pourrait rassurer tous ceux qui se plaignent de la mauvaise qualité des températures de couleur sur les LED.

 

Les lampes à incandescence sont connues pour produire une lumière extraordinairement chaude en consommant de l’énergie. Beaucoup de produits LED ne peuvent remplacer cette lumière agréable, même à 2700K.

 

Pr. Gang Chen, directeur du département d’ingénierie mécanique au MIT a déclaré « Le potentiel en termes d’éclairage de cette technologie est enthousiasmant » (Source : The Telegraph)